Archives mensuelles : mars 2011

Les couvreurs en action

Les couvreurs ont détuilé la toiture.

Travaux de jardinage printaniers

Le potager ne ressemble plus guère à la jungle de l'été dernier!

Etat du jardin et potager à la fin de l'été dernier

Le soleil printanier incite aux travaux extérieurs de jardinage.

En janvier Christophe avait déjà coupé puis arraché une bonne partie de la vigne vierge, aidé par Jean-Claude, par Vincent.

La photo ne rend pas exactement compte d’état du jardin, abandonné aux herbes sauvages et à la vigne vierge depuis plusieurs années.

Pendant quelques après-midi ensoleillés, armés du sécateur, de la bêche, nous nous sommes attaqués au grillage séparant le potager du jardin.

 

Les déchets de vigne vierge forment d'énormes tas

Les tas ont été évacués à la déchetterie pour être revalorisés en compost. Il a fallu plusieurs voyages et Christophe a bien failli y laisser ses lunettes, arrachées par les branchages enchevêtrés.

Le foin  sorti du fenil par Pierre-Louis a été répandu dans le jardin pour pailler et limiter la terre à nue et les repousses.

Et me voilà maintenant en plein arrachage du chiendent.

Vue d’ensemble côté sud

Voici une vue de la cour et de la façade sud de la maison, prise de la rue, quand le grand portail est ouvert.

Mais il faudrait une vue aérienne pour bien rendre compte de l’ensemble et de l’agencement des bâtiments.

La future entrée du couloir de l’étage

Ce sera le prochain chantier mi mai. Pour le moment ce n’est qu’un dessin sur le mur.

Thierry nous suggère d’utiliser les terres cuites bombées récupérées du fenil. Elles servaient à isoler au-dessus du « salon ».

Pour dessiner la voûte il a fallu casser le faux-plafond de la cage d’escalier, ce qui au départ n’était pas prévu dans l’immédiat.

Aussitôt dit, aussitôt fait!

Christophe démonte le faux-plafond.

Pas de récupération, le bois vernis ira à la déchetterie.

Changements au potager !

La vue est dégagée au nord

La jungle de l’été dernier a laissé place à ce qui ressemble à un potager.

Les "lasagnes" expérimentalesNous expérimentons les « lasagnes ». Une alternance de 30 cm de déchets verts et de déchets marrons, sur un lit de cartons et journaux, le tout bien humide.

Pour le moment en attente d’arrosage, avant les dernières couches et les plantations.

La bande de gauche, plus classique est plantée de crosnes. Mais les chardons tentent de reconquérir le terrain. La lutte va être longue!

 

 

 

C’est le printemps! Les bourgeons du lilas blanc éclatent et grossissent de jour en jour.Ce sont les seuls arbres du terrain, à part les cerisiers du voisin.

Quel plaisir de jardiner au soleil. le vent du nord n’est pas fort, juste de quoi ne pas avoir trop chaud.

L’éradication du chiendent se poursuit. c’est un travail très lent, à la grelinette et à la main pour arracher les racines. Elles sont imbriquées, une multitude de racines. A se demander si le motoculteur n’a pas été utilisé pour retourner la terre avec pour effet de couper les racines et de multiplier la plante!

Nous prévoyons de mettre l’engrais vert (de la phacélie) et des fleurs pour attirer les insectes et faire joli.

 

Mots-clefs