Archives mensuelles : mai 2012

Voici le mois de mai…

Et un bilan positif en ce milieu de printemps.

Malgré un temps très variable, temps à giboulées qui arrose copieusement le jardin et remplit la cuve de récupération, les travaux progressent.

Thomas a profité de son passage et de son congé de paternité pour faire un tour sur le chantier et avancer la casse de la dalle béton de l’ancienne cuisine.Après son départ, je prends le relais pour remplir les seaux de gravats.

A chaque trajet de retour, en passant devant la déchetterie, les 26 seaux stockés dans la voiture sont vidés. Et peu à peu, le béton est évacué.Il reste  le bas des murs à casser, les pierres de la réserve à bois à évacuer (ce sera l’emplacement de la porte de la chaufferie) et à  décaisser. De ce côté, pas de place pour la mini-pelle. Mais la terre est meuble et devrait pouvoir s’évacuer dans le jardin, étalée pour combler les trous ou mise de côté pour les futurs enduits. Christophe fait un test pour déterminer le taux d’argile.

La pièce « habitable » l’est de moins en moins et ressemble de plus en plus au reste du chantier.Je gratte la peinture pour retrouver le pisé et permettre au mur de respirer. Il sera recouvert d’un enduit terre paille pour faire une correction thermique. Les terres cuites sont par endroit recouvertes de la colle qui fixait le tapis de sisal. Là encore il faudra gratter. Enlever tout ce qui doit l’être avant de reconstruire.

 

Christophe a terminé l’ouverture du couloir. La vue est bouchée par les thuyas du voisin.

Mais la vue depuis la future salle de bains est très jolie. Surtout avec les couleurs du printemps.Cette ouverture dans les moellons a bien donné du mal et de l’inquiétude à Christophe. Pourtant il en est venu à bout plus rapidement qu’il ne le pensait. Reste maintenant à monter les jambages et le linteau. Rassurez-vous, par précaution, il a étayé après avoir pris la photo.

Mots-clefs