porte d’entrée

La porte d’entrée et l’oeil de boeuf

 

La porte et l’oeil de boeuf

Ca y est, on a enfin la porte et l’oeil de boeuf.Une belle porte en chêne. L’oeil de boeuf (pas de cheval), quant à lui, est en bois-alu. Et c’est la découpe de l’alu qui a pris beaucoup de temps. Le fabriquant des fenêtres a été obligé de faire faire cette découpe par une entreprise spécialisée.D’un côté, on n’aura pas à monter sur une échelle pour traiter l’oeil de boeuf chaque année, mais de l’autre, c’est dommage que l’on n’ait pas choisi chêne comme la porte. Ca aurait fait une unité.Personnellement, j’aurais choisi des verres translucides  mais non transperents. Mais madame n’était pas d’accord. Comme on est dans la cour fermée, l’incidence est moindre.  Enfin, quand on aime on cède.

porte d’entrée

On y a cru. La porte a enfin été livrée, lundi, avec quand même 3 mois de retard sur le planning annoncé. Mais c’est reparti pour un tour car ils l’ont montée à l’envers. Au lieu d’ouvrir vers la grande pièce, elle s’ouvrait vers la chambre. Il faut donc la refaire presque complètement. Comme elle avait été à peu près positionnée, j’ai pu la prendre en photo pour que l’on se fasse une idée de ce que ça donnera. Le fabriquant (qui est venu la poser lui-même) nous annonce une semaine supplémentaire de délai. Espérons que ce ne sera pas plus.

On a une idée de ce que donnera la porte d’entrée

Mots-clefs