ITE

isolation par l’extérieur (ITE)

Isolation par l'extérieur

Isolation par l’extérieur

Avec près d’un mois d’avance, l’artisan retenu pour faire l’isolation par l’extérieur (ITE = Isolation Thermique par l’Extérieur) est venu la mettre en place. Il avait un très gros chantier planifié pour la rentrée après les vacances, mais en y arrivant le 1er jour, il a découvert que personne n’avait travaillé pendant le mois d’août, contrairement aux engagements pris. Donc, pas question pour lui de faire ce qui était prévu. Comme il disposait de temps, il a déplacé tous les chantiers qui étaient prévu pour octobre et qui pouvaient être avancés?. C’est notre cas, et on ne va pas se plaindre.

Avant de commencer, il a fallu déplacer un tas de ferraille (il fallait être 4 pour déplacer ce truc qui devait servir autrefois à de l’embouteillage) et un tas de grosses pierres (plus de 100kg pièce d’après les dires de mon voisin). Le tout appartient à mon voisin. Il a bien voulu me céder 20 cm de terrain au nord, en échange d’une bande de terrain qui lui a permis d’élargir son chemin d’accès ( dans l’échange, nous avons aussi récupéré un triangle avec 2 cerisiers), mais il ne voulait pas se charger de déplacer ces trucs qui nous gênaient pour poser l’échafaudage.

les deux murs isolés

les deux murs isolés

Au bas du mur, 20cm de liège pour éviter que l’humidité ne remonte par capillarité dans la fibre de bois au dessus. Donc, pour poser cette ITE, ils ont commencé par poser la bande de liège, puis ils ont monté les grands montants verticaux (voir photo juste au dessus) avec le même intervalle entre les montants de façon à mettre la laine de bois (j’appelle ça laine de bois par comparaison avec la laine de roche, car ce sont des panneaux souples). Et par dessus, ils ont fixé la fibre de bois qui sera enduite. Ça leur a pris une bonne semaine à 3 et parfois 4. Combien de temps cela m’aurait-il pris de le faire moi-même. Et comme ce n’était pas la 1ère fois qu’ils isolaient des murs en pisé, ils savaient exactement comment s’y prendre. Les vis de fixation des montants sont vissées directement dans le pisé, sans chevilles et elles font 25cm de long. Aucun risque que ça tombe. Pourquoi la laine de bois et la fibre de bois et pas du polystyrène ? Toujours la même raison: le pisé doit respirer des deux côtés. Si on met du polystyrène, on bloque la respiration du pisé et c’est là que les ennuis commencent. Si on bloque l’humidité dans le mur, soit elle trouve un chemin pour s’évacuer, soit elle reste bloquée dans le mur, et là le risque de voir le mur s’effondrer n’est pas négligeable. Pour preuve, le mur en béton, côté nord (on le voit sur la photo du haut). Au départ, c’était un mur en pisé, mais comme c’était le mur côté mangeoire dans l’étable, l’urine des bêtes, petit à petit s’est infiltrée dans le mur. Et qui dit urine dit sels. Le sel aspire l’eau. Un beau jour, il y a une quarantaine d’année, le mur nord côté étable s’est effondré car gorgé d’eau. Et fini le pisé. A la place, un bête mur en moellons. Je suis bien contant qu’on ne le voit plus de l’extérieur (côté intérieur, on ne le voit plus non plu dans l’arrière cuisine et one ne le verra plus du tout lorsqu’on aura fini les travaux.

Mots-clefs