VRD

Fin des VRD

Comme nous devons mettre la caravane dans la cour début avril, il y a des travaux à faire impérativement avant cette date. La toiture de l’annexe en fait partie et ça devrait se faire très prochainement. Mais avant la toiture, il faut finir les VRD car, entre autres contraintes, les futures gouttières de la toiture doivent arriver dans un regard et l’eau être rejetée dans le puits.

Mais comme tout est lié, il faut poser le drain côté sud-est sous le PVC de la gouttière  Et il faut aussi pouvoir reboucher le trou qui se trouve à côté du compteur d’eau, car la caravane sera juste au dessus de ce trou. Et ce trou a été gardé car je veux dériver l’arrivée d’eau du voisin. Nous avons une servitude liée à cette arrivée d’eau. Au début, tout ne faisait partie que d’une seule propriété. Le propriétaire est donc passé par la cour pour alimenter le cuvage. Lorsque la propriété a été divisée, la servitude a été créée. Mais le tuyau, tel qu’il est placé nous empêchera de planter un arbre dans la cour, les racines devant obligatoirement être à plus de 2 m du moindre tuyau. Lorsque j’ai fait faire le raccordement du tout à l’égout, on a passé un nouveau plymouth le long du tuyau et on a laissé le trou juste à côté du regard du compteur d’eau pour pouvoir faire le raccordement. Cette fois-ci, on a fait une tranchée pour trouver l’autre bout du tuyau et faire le raccordement. Un regard de plus dans la cour.

Il y a aussi les gaines et tuyaux pour l’atelier. Depuis le temps que la tranchée est ouverte, il faut en finir.  Reste aussi à passer de l’autre côté du mur de la propriété les gaines pour électricité, réseaux et sonnette. Je vais essayer de faire arriver les lignes en souterrain plutôt qu’en aérien. Peut-être que je n’arriverai pas à tout avoir en enterré, mais ce qui le sera dénaturera un peu moins le paysage.

Comme il y a urgence, j’ai trouvé deux retraités  qui m’ont rendu le service de faire ces VRD. C’est possible car j’ai la minipelle ainsi que compresseur et marteaux piqueurs pour passer sous les murs.

Ils ont fait en 4 jours ce qui m’aurait pris 1 mois. On voit que c’était leur métier lorsqu’ils étaient dans la vie active. Ils sont heureux de faire ce type de travail car ça leur rappelle a période active et ça les sort de chez eux.

Je n’ai malheureusement pas pris de photos car j’étais à l’intérieur.

En plus de la cour, ils ont aussi mis en place les gaines et tuyaux dans le jardin. Et ils ont fait un puits perdu pour le trop-plein de la cuve de récupération des eaux pluviales. La gaine permettra d’amener l’électricité au hangar qui sera probablement transformé en garage un jour. Le tuyau, permettra d »amener l’eau de récupération des eaux de pluie au jardin, sans être obligé, comme aujourd’hui, d’avoir un très long tuyau d’arrosage.

Pour le trop-plein, j’envisageais initialement de le faire revenir au puits, mais c’était assez compliqué avec des passages sous le mur séparant jardin et cour et il y avait une histoire de pente limite. Lorsqu’on avait posé la cuve, on avait vu que sous 1,20m d’argile, il y a un sable très fin. On a donc décidé d’aller rejeter le trop plein dans ce sable.  Un trou profond de plus de 2,50m, dont un peu plus d’un mètre de sable. On met des gros graviers au fond, on amène le PVC dans ces graviers et on remet des graviers de façon à ce que le PVC soit bien protégé par ces graviers. Un bidim par dessus pour éviter que la terre ne vienne boucher ce « drain » et on remet la terre par dessus. On ne le voit donc plus et on pourra planter de la pelouse par dessus.

 

Un gros chantier de terminé. Il ne me reste plus qu’à dégager l’ancien cochonier qui va servir comme local à granulés et lorsque ce sera fait, je vendrai la minipelle. J’espère que ce sera vite le cas car c’est la bonne période pour vendre la minipelle.

Mots-clefs