Jardin

Petit à petit, le chantier progresse

Deux journées de chantier, l’aide de Pierre-Louis, le bilan de ce week-end pascal est très positif.

Nous n’avons pas commencé aux aurores pour ne pas trop déranger les voisins et le repos dominical a été respecté.

 

IMG_1651

 

Le compresseur a bien servi.

La dalle de l’étable est presque complètement cassée et six voyages à la déchetterie ont permis d’évacuer les gravats.

IMG_1671

IMG_1656Au salon j’ai fini de faire disparaitre les vieux enduits.

Casque, lunettes, masque, gants….

A droite sur la photo, ce n’est pas un squelette mais des restes de gousses d’ail et oignons entièrement desséchées.

Lundi midi nous avons mangé sur le chantier, c’est à dire dans le jardin, à l’ombre du hangar. Belle vue dégagée au nord, soleil, ciel bleu, douceur. Nous étions au calme, à la campagne. Des hirondelles passaient à proximité.

Christophe a brûlé les herbes de la cour au déherbeur thermique et passé le rotofil pour réduire l’ardeur des orties.

IMG_1675

IMG_1666Un petit coup d’arrosoir sur les pieds de framboisiers. Ils ont tous repris sauf un. Chardon et liseron ont, eux aussi, bien repris et nécessitent des arrachages réguliers pour les contenir un peu.

Travaux de jardinage printaniers

Le potager ne ressemble plus guère à la jungle de l'été dernier!

Etat du jardin et potager à la fin de l'été dernier

Le soleil printanier incite aux travaux extérieurs de jardinage.

En janvier Christophe avait déjà coupé puis arraché une bonne partie de la vigne vierge, aidé par Jean-Claude, par Vincent.

La photo ne rend pas exactement compte d’état du jardin, abandonné aux herbes sauvages et à la vigne vierge depuis plusieurs années.

Pendant quelques après-midi ensoleillés, armés du sécateur, de la bêche, nous nous sommes attaqués au grillage séparant le potager du jardin.

 

Les déchets de vigne vierge forment d'énormes tas

Les tas ont été évacués à la déchetterie pour être revalorisés en compost. Il a fallu plusieurs voyages et Christophe a bien failli y laisser ses lunettes, arrachées par les branchages enchevêtrés.

Le foin  sorti du fenil par Pierre-Louis a été répandu dans le jardin pour pailler et limiter la terre à nue et les repousses.

Et me voilà maintenant en plein arrachage du chiendent.

Changements au potager !

La vue est dégagée au nord

La jungle de l’été dernier a laissé place à ce qui ressemble à un potager.

Les "lasagnes" expérimentalesNous expérimentons les « lasagnes ». Une alternance de 30 cm de déchets verts et de déchets marrons, sur un lit de cartons et journaux, le tout bien humide.

Pour le moment en attente d’arrosage, avant les dernières couches et les plantations.

La bande de gauche, plus classique est plantée de crosnes. Mais les chardons tentent de reconquérir le terrain. La lutte va être longue!

 

 

 

C’est le printemps! Les bourgeons du lilas blanc éclatent et grossissent de jour en jour.Ce sont les seuls arbres du terrain, à part les cerisiers du voisin.

Quel plaisir de jardiner au soleil. le vent du nord n’est pas fort, juste de quoi ne pas avoir trop chaud.

L’éradication du chiendent se poursuit. c’est un travail très lent, à la grelinette et à la main pour arracher les racines. Elles sont imbriquées, une multitude de racines. A se demander si le motoculteur n’a pas été utilisé pour retourner la terre avec pour effet de couper les racines et de multiplier la plante!

Nous prévoyons de mettre l’engrais vert (de la phacélie) et des fleurs pour attirer les insectes et faire joli.

 

Week-end de travail

Le chantier devrait progresser ce week-end.

Il est prévu que Christophe et Thierry réalisent une ouverture dans le mur qui sépare le « salon » de l’étable. A terme, ce mur disparaitra, en partie ou en totalité. Pour le moment l’ouverture permettra de mieux ventiler en faisant circuler l’air, de continuer à évacuer l’humidité et surtout de vérifier les différences de niveaux.

Au potager les crosnes sont plantés ainsi que des pieds de framboisiers, nous avons commencé à désherber le coin sud méchamment envahi par le chiendent (il faudra encore de nombreuses heures de travail  pour cet arrachage) et démarré la réalisation de  2 lasagnes….

 

Mots-clefs